top of page

Budget 2024 : Le gouvernement continue à ignorer les besoins des chômeurs et des chômeuses !



Suite au dépôt du budget fédéral 2024-2025 par le gouvernement fédéral ce mardi 16 avril, Action-Chômage Côte-Nord s’associe au Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE) pour dénoncer l’attitude méprisante du gouvernement libéral à l’égard des chômeurs et des chômeuses.


Outre la prolongation de mesures temporaires de soutien pour les travailleurs et les travailleuses de l’industrie saisonnière, il n’y a rien dans le budget 2024 assurant un répit pour les milliers de canadien-nes qui se retrouvent chaque année sans emploi et qui ne reçoivent pas, ou souvent trop peu, d’aide gouvernementale.


Et encore ! Comme chaque année depuis 2018, le gouvernement offre de prolonger la mesure des 5 semaines supplémentaires aux travailleurs de l’industrie saisonnière, mais ne semble pas vouloir prolonger la mesure supplémentaire de 4 semaines pour ces mêmes travailleurs mise en place à l’automne dernier. « Cela prouve bien que le gouvernement a conscience qu’il y a un problème à ce niveau-là, mais la réponse est encore une fois inadaptée, maladroite et temporaire ! », s’agace Line Sirois, directrice d’Action-Chômage Côte-Nord.



Pourtant, les groupes de défense des chômeurs et des chômeuses et les syndicats ont tous répondu à l’appel du gouvernement fédéral en énonçant, d’une même voix, des recommandations en vue du budget 2024. Action-Chômage Côte-Nord n’arrive pas à comprendre que ces recommandations soient restées sans réponse et qu’elles soient maintenant complètement absentes du budget.


« À la demande du ministre, nous avons présenté nos trois priorités pour le budget 2024 : améliorer l’accessibilité au régime, faire cesser la discrimination envers les femmes afin qu’elles ne perdent pas le droit au chômage en cas de maternité et adapter le régime aux réalités régionales qui dépendent de l’industrie saisonnière. Aucune de ces recommandations n’ont été incluse dans le budget ! C’est inadmissible que le gouvernement continue d’ignorer de la sorte les groupes de défenses des droits des chômeurs et des chômeuses. Le régime d’assurance-chômage canadien est désuet et le gouvernement s’était engagé à le réformer. C’était même l’une de ses promesses de campagne… on attend toujours! » s’indigne Line Sirois.


Les solutions pour permettre aux travailleurs et aux travailleuses de traverser les périodes sans emploi en toute dignité sont connues et réclamées par Action-Chômage Côte-Nord et ses alliés depuis des années : le gouvernement possède tous les outils pour améliorer l’accessibilité au régime. Nos revendications sont claires : la mise en place d’un critère unique d’admissibilité à l’assurance-chômage fixé à 420 heures de travail, le droit à un plancher minimum de 35 semaines de prestations, un taux de prestations d’au moins 70% basé sur les 12 meilleures semaines de travail et un régime d’assurance-chômage qui ne discrimine pas les femmes. 


Il est temps que le régime redevienne une assurance lors des périodes de chômage et qu’elle cesse d’être un outil de contrôle à l’emploi !

コメント


bottom of page