Une nouvelle offensive pour réclamer une réforme de l’assurance-emploi